Aidez-nous à améliorer le répertoire! Répondez à notre enquête, cela nous vous prendra qu'une petite minute... Merci!

Actualités

Le FARES suit pour vous l’actualité en rapport avec le tabagisme

Prévalence du tabagisme et morbidité dans 195 pays et territoires, étude 1990-2015

Prévalence du tabagisme et morbidité dans 195 pays et territoires, étude 1990-2015
Prévalence du tabagisme et charge de morbidité attribuable dans 195 pays et territoires, 1990-2015: une analyse systématique de l'étude Global Burden of Disease 2015 L'élargissement du contrôle du tabac, surtout après l'adoption de la Convention-cadre pour la lutte antitabac, constitue une réussite majeure en matière de santé publique. Néanmoins, le tabagisme reste un risque majeur de décès précoce et d'incapacité dans le monde entier, et continue d'exiger un engagement politique soutenu. L'étude mondiale sur le fardeau des maladies, les blessures et les facteurs de risque (GBD) offre une plate-forme robuste grâce à laquelle les progrès mondiaux, régionaux et nationaux vers la réalisation des objectifs liés au tabagisme peuvent être évalués. Article en Open Access : Smoking prevalence and attributable disease burden in 195 countries and territories, 1990–2015: a systematic analysis from the Global Burden of Disease Study 2015 Reitsma, Marissa B et al. The Lancet , Volume 389 , Issue 10082 , 1885 - 1906

Lire l'article

19/05/2017

La mort, la maladie et le tabac

La mort, la maladie et le tabac
Tout au long de l'histoire, l'humanité a été paralysée par les épidémies de maladies transmissibles que la science médicale et les politiques publiques ont, à des degrés divers, été capables de contrôler. L'assainissement, la vaccination, les moustiquaires et les agents antimicrobiens sont des exemples de développements qui ont contribué à générer des réductions substantielles de l'incidence et de la mortalité due au choléra, à la dysenterie, à la variole, à la rougeole, au VIH, à la tuberculose et à de nombreuses autres maladies infectieuses. Un succès similaire est maintenant urgent pour stopper la propagation mondiale des maladies non transmissibles qui ont dominé la santé dans les pays à revenu élevé au cours du siècle dernier et qui sont en train d'apparaître comme une grave charge de maladies dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire. Article en Open Access : Death, disease, and tobacco / Britton, John - The Lancet , Volume 389 , Issue 10082 , 1861 - 1862

Lire l'article

19/05/2017

Pronostic du cancer du poumon, voir le paysage génomique…

Pronostic du cancer du poumon, voir le paysage génomique…
Les développements des techniques de séquençage des génomes et la bio-informatique ont révélé le paysage génomique complexe des tumeurs solides. Des études à grande échelle ont ainsi mis en évidence, au sein des cancers, de type adénocarcinome ou épidermoïde, de multiples différences génomiques. On suppose que la tumeur est le résultat d’un ensemble dynamique de plusieurs sous clones. Certes, la néoplasie a pour origine une cellule unique, cible de mutations qui l’affranchissent des mécanismes physiologiques limitant sa prolifération. Mais, instabilité du matériel génétique oblige, à côté de la population clonale initiale et numériquement majoritaire, la succession des mutations aboutit à différentes populations de cellules, sous-clonales. Les mutations qui contribuent au développement néoplasique sont appelées drivers. Cette hétérogénéité génétique intra-tumorale serait à l’origine des phénomènes de résistance aux traitements anti-cancéreux. Le « paysage » de la tumeur évolue ainsi avec le temps et les traitements comme cela a été mis en évidence, lors de récidives, par de nouveaux prélèvements de la tumeur ou de l’une de ses métastases. Un travail a étudié de façon prospective les pièces de résections chirurgicales provenant de 100 patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules, opérés à un stade précoce. L’équipe d’investigateurs a effectué un séquençage multi-régions de l'ensemble des exomes de ces tumeurs. La cohorte est composée de 62 hommes et de 38 femmes. Parmi eux, 12 n’ont jamais fumé, 48 sont d’anciens fumeurs et 40 sont des fumeurs actifs. Soixante et un malades ont un adénocarcinome, 32 une tumeur épidermoïde et 7 une tumeur non classée. L’hétérogénéité intratumorale, facteur de récidive Au total, 327 régions tumorales ont été séquencées et analysées afin d’évaluer la relation éventuelle entre l’hétérogénéité intratumorale et la survie sans récidive. Il est observé une hétérogénéité au sein de la tumeur, concernant à la fois les altérations et les mutations du matériel génétique. Les mutations drivers des gènes de l’EGFR, MET, BRAF et TP53 sont quasiment exclusivement clonales. Cependant, des modifications hétérogènes du driver des gènes PIK3CA et NF1, ainsi que dans des gènes impliqués dans la réparation de l’ADN, plus tardives dans l'évolution tumorale, sont retrouvés dans plus de 75 % des tumeurs. Le doublement du génome et l’instabilité chromosomique dynamique apparaissent associés à l’hétérogénéité tumorale. Les carcinomes épidermoïdes recèlent considérablement plus de mutations clonales que les adénocarcinomes (p = 0,003). Et au final, en analyse multivariée, une hétérogénéité élevée des nombres de copies est associée à un risque accru de récidive ou de décès (hazard ratio de 4,9; p = 4,4 × 10-4). En conclusion et concernant le cas des tumeurs bronchiques, l'hétérogénéité intratumorale médiée par l'instabilité chromosomique est associée à un risque accru de récidive ou de décès. Ce résultat suggère la valeur potentielle de l'instabilité chromosomique comme facteur pronostique. Dr Béatrice Jourdain - JIM.fr Référence Jamal-Hanjani . et coll. :Tracking the Evolution of Non–Small-Cell Lung Cancer. New Engl J Med., 2017; publication avancée en ligne le 26 avril. DOI: 10.1056/NEJMoa1616288

Lire l'article

17/05/2017

Le tabac chauffé: "moins nocif" ou nouvelle "tromperie" des cigarettiers ?

Le tabac chauffé:
Philip Morris lance en France un appareil à base de tabac "chauffé" présenté par le fabricant comme "potentiellement moins nocif" que la cigarette, mais tout produit contenant du tabac est "toxique" et "addictif", alertent les spécialistes.

Lire l'article

16/05/2017

Le tabac affaiblit un gène protégeant les artères, selon une étude américaine

Le tabac affaiblit un gène protégeant les artères, selon une étude américaine
Des chercheurs ont découvert comment le tabagisme agit sur une variante génétique protectrice des artères contre l'accumulation de plaques et accroît ainsi le risque de maladie cardiovasculaire, ce qui pourrait permettre de développer de nouveaux traitements.

Lire l'article

16/05/2017